Quelques règles d’imposition sur les revenus personnels en France

Afin de comprendre une petite partie de comment se paient les impôts en France, il faut tout d’abord se pencher sur les revenus personnels. En effet, la plupart du temps, les gains qu’une personne obtient individuellement sont assujettis à certaines redevances que l’État réclamera à coup sûr. Voici alors quelques exemples de revenus personnels qui feront l’objet d’un prélèvement par l’administration fiscale.   

Salaires et traitements, pensions et rentes

Il est ici question des salaires et des traitements convenus à partir d’un contrat de travail, ainsi que les pensions, les prestations de retraite et les rentes. Le pourcentage pris par l’administration fiscale par rapport à ces revenus personnels est calculé à partir de la déduction des cotisations sociales obligatoires et des dépenses inhérentes au travail ou à l’emploi lorsque le salarié travaille à la somme brute que les personnes physiques reçoivent. Le contribuable peut effectivement bénéficier d’un certain montant et d’avantages qui constituent les revenus bruts du travail de celui-ci. Les dépenses encourues pour acquérir le revenu gagné sont normalement prises en compte théoriquement (une déduction de 10 % plafonnée à un certain montant collecté chaque année). Toutefois, les contribuables peuvent opter pour la déduction de leurs frais professionnels réels. Les pensions et les rentes sans contrepartie peuvent jouir d’un abattement spécial de 10 % plafonné à un certain montant. Les salaires, les traitements, la pension et les rentes sont assujettis à l’échelle d’imposition progressive.

Revenu tiré des biens immobiliers

Afin de calculer le montant imposable aux revenus tirés d’un bien immobilier, il suffit de soustraire aux sommes des recettes totales les dépenses liées à ce bien. Cependant, il existe des catégories de contribuables dont les gains ne dépassent pas les 15 000 euros par an. Ces derniers sont alors placés sous le régime fiscal simplifié (« micro foncier »). Les revenus immobiliers imposables sont déterminés après déduction d’un abattement de 30 % représentant les frais. Les revenus immobiliers imposables sont soumis au barème progressif (+ cotisations sociales).

Déductions du revenu global

Pour des raisons économiques ou sociales, certaines dépenses personnelles du ménage fiscal sont traitées fiscalement, soit comme des dépenses qui peuvent être déduites du revenu global, soit comme des réductions d’impôt. Parmi les dépenses prises en compte, les pensions alimentaires peuvent être déduites du revenu global si certaines conditions sont remplies. D’autres dépenses, énumérées de façon exhaustive, peuvent être déduites jusqu’à concurrence d’un montant le plus souvent plafonné.

En bref, les sources de revenus individuels citées ci-dessus sont le plus souvent observées et rapportent beaucoup dans les caisses de l’État. Évidemment, il y en a d’autres, mais celles-là sont les premières à découvrir pour tout particulier n’ayant pas encore de notion de fiscalité. Cependant, il y a aussi des possibilités d’abattement et de déduction afin d’alléger les charges des foyers fiscaux dans certaines situations.

Retour en haut